enfant
Les acquisitions technologiques

Le Néolithique n'est pas seulement la période pendant laquelle l'homme se sédentarise et apprend à gérer son alimentation.
C'est également une étape importante dans le développement de techniques plus adaptées aux nouvelles conditions de vie, telles :pierre polie

  • La pierre polie

     

Le développement de la technique du polissage (connu dès le paléolithique supérieur et utilisé pour l'os) permet une utilisation plus durable de la pierre : haches et herminettes acquièrent une plus grande efficacité notamment grâce à leur tranchant poli.
Elles seront largement utilisées dans la réalisation de travaux tel que le défrichage et le travail du bois.

  • La céramique

     

dessin céramiqueDès le paléolithique l'homme utilisait l'argile pour fabriquer de petites statuettes.
Mais l'utilisation de la terre cuite pour la réalisation de récipients apparaît au Proche-Orient vers le VIIIème millénaire avant J.-C., bien après l'utilisation du plâtre ou de la chaux.
Après quelques hésitations, elle connaîtra une diffusion rapide dans le Bassin Méditerranéen, à la fin du VIIIème millénaire.
Le développement de cette technique permet aux hommes de multiples utilisations : stockage des grains, cuisson des aliments liquides, vaisselles, etc.
Supportant mal le transport, la céramique est associée à un habitat stable, mais elle n'en est pas une conséquence immédiate.
Par ailleurs, son développement peut être mis en parallèle avec des modifications importantes dans l'alimentation.
 

  • Le tissagemétier à tisser

     

fuseauLes plus anciens fragments de tissu ont été retrouvés en Anatolie et datent de 7 000 ans avant J.-C. En Europe du Nord, ils apparaissent au IVème millénaire av. J.-C.
Les fibres végétales comme le lin, vraisemblablement originaire de la Mésopotamie, seront d'abord utilisées par l'homme. Mais avec le développement de la domestication, la laine des moutons et des chèvres sera également préparée pour être tissée.

 

 

 

Les outils du paysan

Haches de pierre et herminetteshache

La hache de pierre polie est une invention du Néolithique. Elle représente véritablement l'outil symbole des premiers paysans.
Connu dès le paléolithique, l'usage de la pierre polie se généralise à cette époque. Cette technique est utilisée pour la fabrication de lames de hache et d'herminette.

La hache emmanchée servait à l'abattage des arbres et au défrichement des terrains boisés pour les mettre en culture.

Avec la hache, l'herminette a constitué un des principaux outils pour le travail du bois.
L'emmanchement transversal de sa lame lui permettait d'abattre les arbres destinés à la construction des maisons ou d'évider des troncs pour la fabrication des pirogues.
L'herminette a également pu servir à la préparation des sols pour la culture.

Bâtons à fouir et araires

Le bâton à fouir est un des premiers instruments utilisés pour la préparation du sol. Il se compose d'une branche épointée lestée d'une pierre sphérique percée.
On s'en servait comme d'un pilon pour émietter le sol et planter les graines.

L'utilisation de l'araire en bois, tractée par des animaux, remonterait en Europe au IVème millénaire av. J.-C.
Il en existe des représentations gravées au IIIème millénaire av. J.-C. dans des sites rupestres des Alpes (Mont Bégo, et Val Camonica).

Outils à moissonner

Pour récolter les céréales, les premiers agriculteurs ont utilisé des couteaux ou des faucilles composées d'un manche de bois, d'os ou de bois de cerf dans lequel sont enchâssées et collées à la poix de fines lamelles de silex.

Selon les régions ces outils ont des formes différentes ; le manche peut être droit, courbe, etc...
Les silex qui ont servi à moissonner des céréales ou couper d'autres végétaux se reconnaissent par l'usure caractéristique du tranchant, appelé le "poli des céréales".

Les outils du carrier

L'apparition des constructions de pierre (architecture mégalithique, camps à fossés) ainsi que l'exploitation de plus en plus systématique du silex, ont conduit à la multiplication des carrières.

L'abondance et la très grande dureté du bois de cerf sont mis à profit pour la fabrication de pics, de pioches, de coins et de marteaux servant à l'extraction de ces matériaux.
Des percuteurs et des masses en pierre permettaient d'ébranler les blocs, de les concasser ou de les boucharder.

Le travail du bois de cerf

outils préhistoriquesAu Néolithique, les bois de cerf constituent une source importante de matière première pour la fabrication d'outils.

Chaque partie des bois permettait de réaliser des outils bien spécifiques.
Les parties basilaires et médianes des bois de cerf servaient à la réalisation de pics simples ou emmanchés, de marteaux, de leviers, de gaines de hache.
L'empaumure donnait des piochons et des leviers. Les andouillers servaient de manche pour les petits outils comme des ciseaux.
Chaque pièce est découpée au silex. Les traces laissées par ces outils sont très nettes sur les objets.