village
Situation géographique

 

Entre le Sud & le Nord … de l'Europe


Situation


situation géographique du départementLes Deux-Sèvres sont ouvertes depuis toujours aux grands déplacements, migrations, ou mouvements commerciaux : elles furent traversées au cours de l'histoire par la voie impériale romaine reliant Poitiers à Saintes, la "route du Sel", la route des Rois d'Angleterre, la route des Pélerins se rendant à St-Jacques de Compostelle...

Carte situation géographique dans l'europeÀ l'aube du XXIème siècle, le département poursuit son ouverture, vers l'Europe du Nord et du Sud grâce aux autoroutes A10 et A83 et le TGV Atlantique qui relie Niort à Paris et Lille en quelques heures.

Les Deux-Sèvres bénéficient également de la proximité des aéroports internationaux de Nantes et Bordeaux, ainsi que de celle du port de la Rochelle.                   

Cliquer pour agrandir les vignettes

 


Les hommes
 

Un profond esprit de coopération et de solidarité marque l'histoire des Deux-Sèvres : en effet, la crise du phylloxéra, à la fin du XIXème siècle, soude les habitants entre eux, et fait naître un formidable esprit de coopération, à l'origine de la création des coopératives agricoles et laitières, puis de celle des mutuelles, faisant de Niort la "capitale" des mutuelles en France.

 

Les Deux-Sèvres, un département où il fait bon vivre

 

  • Un taux de délinquance (crimes et délits) de 24,16 pour 1000 habitants, contre 60,72 pour la France et 39,77 en Poitou-Charentes,
  • Une espérance de vie supérieure à la moyenne nationale de 75,4 ans pour les hommes et de 82,3 ans pour les femmes (contre respectivement 74,6 et 82,2)
  • 35 000 personnes ont fait le choix de venir vivre en Deux-Sèvres au cours des 10 dernières années
  • Le Poitou-Charentes est une région attractive, placée au 5ème rang, devant la Bretagne et les Pays de Loire

Vous venez d'arriver en Deux-Sèvres ? Pour vous repérer dans votre nouveau chez vous et faire de nouvelles connaissances, penser à contacter les bénévoles de l'Accueil des villes françaises (AVF). Présents à Niort, Parthenay et Saint-Maixent-l'école, ils vous présenteront votre nouveau territoire et vous donneront toutes les clés pour réussir votre installation. 

Retour au sommaire

Carte d'identité du département
 

Entre terre et eau


Le Marais Poitevin


Marais poitevinDe Niort à la Baie de l'Aiguillon, les 95 000 ha du Marais Poitevin ont été façonnés entièrement par l'homme.

Le séculaire combat pour la maîtrise de l'eau a conduit Henri IV à faire travailler les moines sur l'utilisation de cette vaste étendue marécageuse qu'était l'ancien Golfe des Pictons. Deux paysages très différents sont nés : en aval, protégé par des digues, le marais desséché ouvre l'horizon de ses terres immenses, cultures et prairies, jusqu'à l'océan.

En amont, c'est le Marais Mouillé, dont la plus grande partie se situe en Deux-Sèvres. Appelé aussi Venise Verte, cet extraordinaire lacis de canaux, conches et autres rigoles, d'une superficie de 35 000 ha, attire chaque année 700 000 touristes du monde entier.

C'est en "plate", la barque traditionnelle à fond plat du maraîchin, que la découverte de ce labyrinthe de verdure est la plus envoûtante : la flore et la faune, totalement protégées par des directives européennes, y sont des plus abondantes.

L'anguille, le sandre et le brochet peuplent ce monde aquatique secret où le vert des lentilles rencontre celui des peupliers et des frênes têtards pour former un tunnel de verdure.

Le cheval, monté ou en attelage, est un autre moyen de découvrir à son rythme d'autres caractéristiques de ce paysage : l'habitat maraîchin, les prairies peuplées de vaches maraîchines, les petits chemins blancs…
 


Une riche mosaïque de paysages


Paysage bocageL'histoire et les paysages ont forgé une mosaïque de "Pays" à forte identité : le Thouarsais, le Bocage Bressuirais, la Gâtine et le Mellois.
Les rochers de granit, dernière expression du Massif Armoricain, nourrissent les légendes du Nord des Deux-Sèvres.

Ici et là, la douce ondulation des collines abrite d'impressionnants chaos naturels : cascade de Pommiers, puits d'Enfer, rocher Branlant, vallée de l'Argenton.

Tandis que les plaines cultivées aux couleurs chatoyantes - jaune comme le tournesol ou le colza, bleu comme le lin, rubis comme le raisin - s'étirent doucement vers l'Anjou, les prairies vallonnées bordées de haies accueillent parthenaise, mouton ou chèvre poitevine. L'eau devenue sage alimente une multitude d'étangs.

Puis la vallée de la Sèvre Niortaise égrène ses paysages verdoyants jusqu'aux portes du Marais Poitevin.
Au Sud, entre Belle et Boutonne, les forêts de l'Hermitain, de Chizé ou d'Aulnay mêlent leurs couleurs à celles des cultures et des coquelicots perchés sur les murets de pierre blanche.

Retour au sommaire

Carte d'identité du département
 

 

Les chemins de l'histoire


Les Tumulus de Bougon - Entre Préhistoire et Futur


TumulusSitués sur un parc de 15 ha, 5 tumulus témoignent des coutumes funéraires d'il y a 4500 ans avant Jésus-Christ, soit 2000 ans avant les Pyramides d'Egypte. Edifices insolites et étonnants quand on sait que certaines dalles utilisées pour la réalisation de la sépulture pèsent 90 tonnes !

Un musée à l'architecture futuriste complète cette découverte des débuts de l'humanité ; il présente chaque année des expositions différentes, venues du monde entier, et propose aux enfants de découvrir, sous forme d'ateliers d'été, la taille du silex, la peinture pariétale, l'allumage du feu sans allumettes...
 


Les chemins de l'Art Roman


Traversé par les pélerins allant à St Jacques de Compostelle, le département des Deux-Sèvres a reçu en héritage d'Airvault à Melle en passant par Parthenay, de nombreux chefs-d'oeuvre d'architecture romane.Art roman
 

Chapiteaux aux reliefs sculptés, modillons aux visages grimaçants, portails ciselés, sont autant de témoins de l'histoire des lieux. Plus de 70 édifices religieux à travers le département offrent leurs pierres sculptées au bleu du ciel.
 


Le château d'Oiron - entre Renaissance et Art Contemporain


chateau d'OironA l'écart du groupe majeur des Châteaux de la Loire, le château d'Oiron impose sa majestueuse architecture Renaissance dans la plaine Thouarsaise. Commencée au XVème siècle par Guillaume Gouffier, premier propriétaire du château, la construction se poursuit jusqu'au XVIIème siècle ; le château devient alors propriété de Madame de Montespan. Claude Gouffier, descendant du fondateur, Grand Ecuyer d'Henri II et amateur d'art éclairé, y donne libre cours à sa passion. Le château recèle un grand nombre de peintures et de fresques, inspirées entre autres du modèle italien.

Dans les années 1980, plusieurs artistes contemporains se sont laissés inspirer par la majestueuse bâtisse et ses cabinets de curiosité et ont conçu les oeuvres contemporaines présentes aujourd'hui.

Retour au sommaire

Carte d'identité du département

 

Contact

Conseil départemental des Deux-Sèvres

Maison du Département
Mail Lucie Aubrac
Place Denfert Rochereau
CS 58880
79028 Niort Cedex

Tél. : 05.49.06.79.79
Fax : 05.49.06.77.80