Plan hivernal 2016-2017 Plan hivernal Deux-Sèvres 2016-2017
enfant
Dossiers thématiques

 

Pour garantir votre sécurité sur les routes départementales durant l'hiver, le Département met en œuvre un plan spécifique de surveillance et d'intervention : le dispositif de viabilité hivernale. 

 

4000 km de routes sous surveillance

Du 2 décembre 2016 au 3 mars 2017, le Département des Deux-Sèvres renforce le dispositif de surveillance de son réseau routier. 
Le dispositif de viabilité hivernale a pour objectif d'apporter des réponses graduées en fonction des événements d'intempéries hivernales.

 

Le dispositif 2016-2017

Un plan de prévention

  • Une veille 24h/24 destinée à sécuriser les déplacements pendant une période où les effets du froid (verglas, neige, brouillards givrants...) augmentent les risques routiers. 
  • Les services du Département exercent une veille météorologique à J-7Puis c'est à J-1 qu'une logique d'adaptation des moyens se met en place (renforcement des équipes). Ensuite, à 16 h, la veille par exemple d'une gelée blanche annoncée, l'organisation des moyens est affinée. A 5 h du matin, les patrouilleurs sont sur place et les agents sont mobilisés pour un salage avant 8 h.

Un plan d'action

  • En cas d'intempéries, une cellule de crise est mise en place au Département afin d'assurer la coordination des interventions, l'orientation des équipes et les moyens affectés sur chaque zone.
  • Dans le cadre de ce dispositif, sur les 28 circuits d'intervention, 28 saleuses et 21 lames de déneigement (plus 2 lames réservées aux interventions sur les 2X2 voies ou sur les 3 voies) sont à disposition.
  • Sont mobilisées 10 équipes de 2 agents en astreinte pour les interventions courantes et des responsables d'intervention (soit 29 agents mobilisés pendant tout la durée du dispositif de viabilité hivernale). 
  • L'astreinte évolue en fonction des besoins à savoir 6 équipes en plus en cas de risque faible ou incertain soit 41 agents et 18 équipes en plus en cas de risque fort ou avéré soit 69 agents.

Un dispositif d'urgence

  • Si la sécurité des usagers est menacée, le Président du Conseil départemental peut interrompre le service départemental de transports scolaires et de transports interurbains (RDS) sur certains itinéraires.
  • La barrière de dégel est une réglementation de la circulation routière lors du dégel, généralement sous la forme d'une limitation provisoire de tonnage afin de protéger les fondations de la chaussée. 

LA VIABILITE HIVERNALE 
EN CHIFFRES

  • 2 à 3 cm/h pour les chutes de neige en Deux-Sèvres, ce qui classe le département en zone à faible enneigement. Les chutes de neige atteignent rarement 5 cm/h, les épaisseurs supérieures à 15 cm/h se révélant exceptionnelles.
  • 500 à 800 t de sel sont épandues lors d'un hiver courant
  • 2000 à 2400 t de sel sont épandues lors d'un hiver non courant. Ce fut lecas des hivers 2009 et 2012.
  • 20 points de stockage de sel dans le département garantissant les besoins courants.
  • 80 euros TTC la tonne de sel.


Les niveaux d'intervention

Le dispositif d'intervention est graduel. Sont traités en priorité les grands axes de circulation dits de 1er niveau. Puis, les voies de circulation moyennes (réseau de niveau 2) et, enfin, les 3000 km restants (réseau de niveau 3). Pour assurer des conditions de circulation minimale sur chacun de ces réseaux, des moyens spécifiques sont déployés.

  • Niveau de service 1 : 300 km traités à l'aide de 10 camions, 10 saleuses et 10 lames de déneigement.

  • Niveau de service 2 : 630 km de routes traitées par 18 camions, 18 saleuses, 11 lames de déneigement.

  • Niveau de service 3 : 510 km traités en priorité (itinéraires vers bourgs et centres d'activité) et 2480 km traités en cas d'épisodes exceptionnels de longue durée.


 

Une conduite adaptée pour renforcer l'efficacité du dispositif

Le dispositif de viabilité hivernale est complémentaire d'une conduite prudente nécessaire par temps de neige ou de verglas. 
Quelques bonnes pratiques pour assurer sa sécurité : 

  • équiper son véhicule pour circuler par des conditions hivernales,
  • ne pas doubler et faciliter la progression des engins lors des interventions,
  • adapter sa conduite selon les conditions météorologiques et redoubler d'attention dans les zones sensibles (croisements, portions à verglas fréquents...)
  • s'informer sur les conditions de circulation avant de prendre la route. 

OÙ S'INFORMER ?

publié le vendredi 2 décembre 2016
Classement : Routes