Vidange du Cébron Vidange 2016 lac du cébron
enfant
Dossiers thématiques

2016, c’est le temps de la vidange pour le lac du Cébron. Obligation légale, cette toute première vidange dans l'histoire du lac va permettre d’inspecter l’état du barrage et de procéder à des travaux de rénovation.

 

Un lac vital

Retenue artificielle créée en 1982 par la construction d’un barrage, le Lac du Cébron constitue la principale réserve d’eau des Deux-Sèvres. L’usine de traitement de l’eau qui y est installée permet d’alimenter en eau potable près d’1/3 de la population deux-sévrienne. L’usine transforme ainsi, chaque jour, 17 500 m3 de l’eau du lac en eau potable. Vitales pour près de 140 000 personnes, les eaux du lac constituent aussi un refuge de biodiversité. Labellisé Espace Naturel Sensible, le Cébron abrite une grande variété d’espèces d’oiseaux et une flore remarquables. Le lac accueille en outre une grande diversité de poissons, faisant du Cébron, un site singulier de pêche.

Une usine de production d’eau potable

Depuis janvier 2014, l’usine de production d’eau potable est exploitée par la Société Publique Locale du Cébron (SPL des eaux du Cébron). Cette structure publique est composée du Département des Deux-Sèvres (propriétaire du site et des installations du Cébron) et des syndicats d’eau s’approvisionnant au Cébron. La SPL des eaux du Cébron assure l’exploitation du barrage, de l’usine de production d’eau potable, ainsi que de l’ensemble des infrastructures d’interconnexion nord-sud entre Azay-le-Brulé et le Cébron.

Une vidange nécessaire

Pour garantir la sécurité de l’ouvrage, un barrage comme le Cébron est soumis à une revue de sûreté tous les 10 ans. En 1996 et 2006, ce sont des plongeurs professionnels qui l’ont inspecté.

En 2016, il a été choisi de vidanger le lac pour une inspection plus détaillée et réaliser des travaux de rénovation (inspection de l’ouvrage et des vannes, sablage, traitements anti-corrosion…) :

  • Pendant l’assec : entretien des vannes de fonds et des parties immergées continuellement.

  • Pendant la descente, l’assec et la remontée du plan d’eau : inspections et traitements de la prise d’eau usinière, des rainures des batardeaux, de l’évacuateur de crue, des rails de guidage des 4 vannes de prise d’eau.

En parallèle des travaux sur le barrage, l’usine de potabilisation engage des travaux d’amélioration de la filière de traitement pour 18 mois.

Cette première mise à sec du barrage est rendue possible depuis l’interconnexion en 2015 du Cébron avec la Touche-Poupard et la Sèvre Niortaise : ce sont ces ressources en eau qui alimenteront la plupart des Nord-Deux-Sévriens le temps de la vidange.

Ses impacts

Pour réduire les impacts de la vidange sur l’usage en eau potable mais aussi sur la faune et la flore locales tout en facilitant les travaux, la SPL a choisi la période où le niveau des eaux est traditionnellement le plus bas (l’étiage).

Sur les poissons

Des analyses de la qualité de l’eau seront mises en place en aval du barrage afin de limiter la détérioration de la rivière par le dépôt de sédiments. La pêche sera ouverte jusqu’au 21 août 2016. Après cette date, un pêcheur professionnel, AB Pêcherie de Loire, assurera la récupération du poisson grâce à un filet installé au niveau des vannes de vidange. C’est lui qui récupérera le poisson piégé dans d’éventuelles poches d’eau. Triées sur place, les espèces valorisables seront vendues à des mareyeurs et les espèces non valorisables seront envoyées vers une entreprise d’équarrissage.

Après la vidange du lac, un plan de rempoissonnement financé par la vente des poissons sera mis en œuvre par la SPL des Eaux du Cébron selon les conseils de la Fédération de pêche des Deux-Sèvres.

ATTENTION ! La zone de récupération du poisson ne sera pas accessible au public !

Sur les oiseaux

L’avifaune sera peu impactée par la période d’assec du lac : celle-ci ne contraindra pas le rythme de migration ou de reproduction des oiseaux.

Calendrier de la vidange

Des animations spécifiques

Les dimanches du 4 septembre au 30 octobre 2016, de 14h30 à 18h, alors que l’eau sera à son plus bas niveau, le Département des Deux-Sèvres vous invite, en partenariat avec l’association BêtaPi, à participer à des animations sur le thème de l’eau.

Vous découvrirez l’origine du projet du barrage et la répartition de la ressource en eau potable en Deux-Sèvres.

De quoi comprendre le fonctionnement d’un tel ouvrage et l’origine de l’eau potable de nos robinets. Ce sera aussi l’occasion de faire le point sur l’actualité de la semaine : avancée des travaux, taille des poissons récupérés…

Accès libre et gratuit.

RDV au bâtiment voile.

La route du barrage sera fermée le temps des travaux (22 août au 31 octobre), accès aux activités par la D138 Saint-Loup-Lamairé/Gourgé.

Accès au lac pendant les travaux

Pour votre sécurité, merci de respecter les zones interdites au public. Les zones envasées sont particulièrement dangereuses ! Les zones habituellement ouvertes au public restent accessibles durant l’opération de vidange. L’accès sera réglementé à partir du 22 août.

 

  • Lors de la vidange et ses travaux, la D47 sera coupée à partir du 16 août : une déviation par St-Loup-sur-Thouet sera alors mise en place.
  • Les chemins de randonnées passant sur le barrage ne seront pas praticables le temps de la fermeture de la D47.
  • La pêche reste ouverte jusqu’au 21 août (1/2 heure après le coucher du soleil). Pour tout renseignement complémentaire, Fédération de pêche des Deux-Sèvres : peche79@club-internet.fr - 05 49 09 23 33
  • Les activités nautiques seront maintenues jusqu’au 21 août. Pour tout renseignement, merci de contacter Eole 79 : www.eole79.fr - contacteole79@gmail.com - 06 95 49 65 56

 

Téléchargez la plaquette de présentation de cette opération.

Retours en images

Visionnez l’évolution du lac au fil des mois.

 

Le lac avant la vidange

 

Le lac, le 3 août

 

 

Le lac, mi-août

 

 

publié le lundi 1 août 2016